zapper


zapper

zapper [ zape ] v. intr. <conjug. : 1>
• 1986; angl. to zap
Anglic. Passer constamment d'une chaîne de télévision à d'autres à l'aide de la télécommande. région. pitonner. On zappe pour changer de programme, éviter les publicités.
Fig. « les acheteurs zappent d'un magasin à l'autre » (L'Express, 1995). papillonner. « Tu ne t'intéresses pas au hockey ? Ça tombe bien, moi non plus. Zappons » (O. Rolin), passons à autre chose.

zapper verbe intransitif Pratiquer le zapping. Figuré. Passer d'une chose à l'autre. ● zapper (difficultés) verbe intransitif Orthographe Avec deux p, de même que le dérivé zappeur. Emploi Cet anglicisme sans équivalent français est souvent employé aujourd'hui au sens figuré de « passer sans esprit de suite d'une chose à une autre, d'une occupation à une autre ». Registre Familier.

zapper
v. intr. Passer plusieurs fois de suite d'une chaîne de télévision à une autre, à l'aide d'une télécommande.

⇒, verbe.
A. Empl. intrans.
1. [Le suj. désigne un téléspectateur] Passer rapidement d'une chaîne à une autre, au moyen de la télécommande. J'allume la télé. Je prends mon zappeur... parce que j'aime zapper (R. DEVOS, À plus d'un titre, Je zappe, Paris, O. Orban, 1989, p. 141).
— [Avec compl. prép. sur] — Et si on regardait le foot et qu'à la mi-temps on zapperait sur ton film? (...) — Et pourquoi on regarderait pas mon film et qu'on zapperait pas sur ton foot pendant les interruptions publicitaires? (Chr. BINET, Les Bidochons téléspectateurs, Paris, Audie, 1991, p. 10).
2. Au fig. Changer rapidement d'activité, d'idée, d'option. Comme nombre d'industriels et de financiers français pendant la décennie, Saint-Gobain zappe (...). Comprenez les interférences du pouvoir politique sur un groupe successivement privé, nationalisé, reprivatisé (L'Express, 3 juin 1988, p. 132, col. 1).
B. — Empl. trans., au fig. Faire disparaître quelqu'un ou quelque chose de son champ de vision, cesser de lui accorder le moindre intérêt. C'est terrible quand une femme plaque. (...) avant-hier, elle vivait pour vous, hier elle a vécu pour elle, et puis aujourd'hui, elle vous a définitivement zappé de sa vie (P. MERLE, Le Déchiros, Paris, éd. du Seuil, 1991, p. 53).
REM. 1. Zappeur, subst. masc. [Corresp. à supra A 1] a) Celui qui zappe. La multiplicité des tentations et le plaisir d'y succomber furent encore favorisés par l'invention de la télécommande. Le rite était nouveau, mais, au fond, la foi, ou du moins sa quête, demeurait. Le zappeur est un homme qui croit. Qui cherche, mais qui croit (Le Nouvel Observateur, 23 oct. 1987, p. 98, col. 1). Empl. adj., rare. Que les années 80, zappeuses en diable, soient en avance sur leurs funérailles, c'est, après tout, logique (L'Express, 3 juin 1988, p. 126, col. 3). b) Télécommande en ce qu'elle sert à zapper. Supra ex. de R. Devos. 2. Zapping, subst. masc. a) Fait pour le téléspectateur de passer rapidement d'une chaîne à une autre au moyen de la télécommande. Le journal d'A2 (Antenne 2, 20 h) a généralement ma préférence, même si, comme tout journaliste curieux, je dois jouer au « zapping » (L'Événement du jeudi, 26 févr. 1987, p. 94, col. 1). b) Au fig. [Souvent suivi d'un adj. qualificatif] Fait de changer rapidement d'activité, d'idée, de sentiment. Zapping affectif, idéologique. Trouver un intellectuel qui succombe au charme futile de la mode, qui s'ébroue dans la séduction de l'éphémère et qui se gausse des croisades des « belles âmes » contre le rock, la télévision ou le zapping culturel n'est pas chose aisée (Le Monde, 13 nov. 1987, p. 13, col. 1).
Prononc.:[zape], (il) zappe [zap]. Étymol. et Hist. 1986 (P. VANDEL ds Actuel, avr., p. 120, col. 2). Empr. à l'angl. to zap, zapp, terme arg. d'orig. nord-amér. att. dep. 1942, prob. dér. de l'onomat. zap suggérant le bruit de certaines armes, et signifiant « éliminer, tuer » d'où « annuler, changer » et « faire une action ou un mouvement brusque, rapide » d'où « sauter les annonces publicitaires en accélérant la lecture sur un magnétoscope » et « passer rapidement d'une chaîne de télévision à une autre » (v. NED Suppl.2 et A Dictionary of Contemporary and Colloquial Usage, Chicago, 1972).

zapper [zape] v. intr.
ÉTYM. 1984; empr. à l'angl. des États-Unis to zap, d'abord « tuer, flinguer » (1942), puis « éliminer » et « frapper fort », employé en télévision en 1983, « éliminer la publicité », de zap, onomat. et n. m. (1929) « bruit d'une balle d'arme à feu ».
Anglicisme.
1 Passer fréquemment d'un programme de télévision, d'une chaîne à d'autres au moyen de la télécommande. Pitonner (II.). || Zapper pour éviter la publicité, trouver un programme.Trans. || Zapper une émission, une chaîne. || « Au lieu d'attendre dix minutes avant de commencer à regarder un show, je peux zapper les pubs et j'ai le contrôle » (le Monde, 15 avr. 2000, p. 23).
2 Fig. Passer rapidement (d'un sujet, d'une idée, d'un lieu à l'autre). || « On zappe vers d'autres cieux » (le Nouvel Obs., 8 déc. 1988, p. 92). || « Il [l'enfant] zappe d'un parent à l'autre pour savoir lequel des deux va finir par lui coller une claque » (Cosmopolitan, 1er janv. 1993, p. 117).(1986). Trans. || « Les enfants zappent tout, même les livres » (le Point, 7 sept. 1991, p. V [encart]).
DÉR. Zappeur. V. Zapping.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Zapper — may refer to: * An automated sales suppression device, software for falsifying cash register records * NES Zapper, a pistol shaped electronic light gun sold as part of the original Nintendo Entertainment System * Wii Zapper, a gun shaped… …   Wikipedia

  • Zapper — bezeichnet: im Allgemeinen eine Fernbedienung für Fernsehgeräte, siehe Zapping RFID Zapper, ein Gerät zum Deaktivieren von RFID Chips eine Lightgun für das Nintendo Entertainment System, siehe Nintendo Entertainment System #Zapper Wii Zapper, ein …   Deutsch Wikipedia

  • Zapper — Éditeur Atari Développeur Blitz Games Date de sortie 2003 Genre jeu de puzzle Plate forme PC, PS2, Game Cube, Xbox …   Wikipédia en Français

  • zapper — [zap′ər] n. Slang 1. something, esp. an electronic device, that zaps 2. REMOTE CONTROL (sense 2) * * * zap·per (zăpʹər) n. Slang …   Universalium

  • zapper — [zap′ər] n. Slang 1. something, esp. an electronic device, that zaps 2. REMOTE CONTROL (sense 2) …   English World dictionary

  • zapper — noun /ˈzæp.ə(ɹ)/ a) A remote control for a television. This channel is lame. Hand me the zapper. b) A thing that zaps by passing a large voltage, e.g. a bug zapper …   Wiktionary

  • zapper — UK [ˈzæpə(r)] / US [ˈzæpər] noun [countable] Word forms zapper : singular zapper plural zappers informal 1) a piece of electrical equipment for killing insects 2) a remote control for a television …   English dictionary

  • Zapper — Zap|per der; s, <aus gleichbed. engl. zapper zu to zap, vgl. ↑zappen> (ugs.) jmd., der Zapping betreibt …   Das große Fremdwörterbuch

  • zapper — [[t]zæ̱pə(r)[/t]] zappers N COUNT A zapper is a small device that you use to control a television, video, or stereo from a distance. [INFORMAL] Syn: remote control …   English dictionary

  • zapper — zap|per sb., en, e, ne (person der zapper; fjernbetjening) …   Dansk ordbog


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.